” Des dieux et des Hommes”

” Des dieux et des Hommes”

Du 1 juin au 31 juillet 2017 à la “maison des Poètes et des Ecrivains” et dans la cathèdrale de Saint Malo 35400.

Le terme latin religion a été défini pour la première fois par Cicéron comme « le fait de s’occuper d’une nature supérieure que l’on appelle divine et de lui rendre un culte ». Dans les langues où le terme est issu du latin, la religion est souvent envisagée comme ce qui concerne la relation entre l’humanité et Dieu. Dans le Coran, le terme dîn, qui peut être considéré comme équivalent de celui de religion, désigne avant tout les prescriptions de Dieu pour une communauté. En chinois, le terme zōng jiào, inventé au début du XXe siècle pour traduire celui de religion, est connoté de l’idée d’un enseignement pour une communauté. Le bouddhisme est souvent considéré comme religion bien qu’il n’y soit question ni de Dieu, ni de nature divine.

La religion peut être comprise comme les manières de rechercher et/ou trouver des réponses aux questions les plus profondes de l’humanité. En ce sens elle se rapporte à la philosophie. Elle peut être personnelle ou communautaire, privée ou publique. Elle peut aussi se reconnaître dans la définition et la pratique d’un culte, d’un enseignement, d’exercices spirituels et de comportements en société.

Historiquement, les religions conçues comme des ordres dans lesquels est recommandé ce qu’il faut faire et ce qu’il faut croire, sont apparues avec les partis religieux s’opposant les uns aux autres dans l’Europe du XVI siècle. Ces partis sont en premier lieu ceux catholique et protestant, ainsi que la diversité des confessions protestantes. L’usage de désigner ces partis comme « des religions » apparaît à la fin du XVI siècle, tandis que, par extension, il commence aussi à être question de « religions » à propos de l’islam, du bouddhisme, du taoïsme, de l’hindouisme, du Shintoisme, du Judaisme et toutes les religions du monde depuis les origines de l’humanité. Dès lors a commencé à se poser la question toujours irrésolue de savoir ce qu’est la religion en fonction des innombrables religions du monde.

Selon Pierre Gisel, la question de savoir ce qu’est une religion est une question ouverte : faut-il se contenter de penser que les religions ont toujours une forme institutionnelle avec un clergé, des pasteurs, des imams, des moines ou des gourous, ou considérer aussi comme de la religion les pratiques de développement personnel touchant des domaines allant du sport à la philosophie, ainsi que ce que les libraires regroupent sous le terme générique d’ésotérisme ?

Une religion est une manière d’envisager la relation entre les hommes et le divin, une façon aussi de concevoir le monde et de répondre aux grandes questions existentielles d’où venons-nous, pourquoi existons-nous, où allons-nous après la mort, y a-t-il un Dieu qui s’intéresse à nous…. C’est enfin également une manière de vivre, qui découle des croyances et du mode d’expression de celles-ci. De nombreuses religions se fixent comme but, parmi d’autres, l’amélioration de l’Homme.

 

8182171d94377348edc65608c42cd731""""""""""""""""""""""""""